Comment apprendre l’autohypnose ? astuce simple et efficace pour y arriver!

« Quand on veut, on peut ! » le pouvoir de l’autohypnose.

On connait tous l’hypnose, mais qui en connait l’autohypnose ? c’est un zoom sur une technique de relaxation à pratiquer soi-même, autrement dit on peut devenir notre propre hypnothérapeute, qui s’apparente souvent à la pensée positive.

L’autohypnose est comme l’hypnose, un état modifié de conscience qui se trouve à mi-chemin entre la veille et le sommeil. Il se caractérise par une baisse d’activité des fonctions de notre partie consciente et une activité accrue des fonctions inconscientes.

On peut considérer l’autohypnose comme une technique de relaxation poussée ou de méditation, même s’il existe des différences notables entre eux. Les concepts se rejoignent d’entrer en connexion avec soi-même, de réussir à se détendre et à être à l’écoute de son organisme.

Pour être plus simple, dès que l’on est absorbé par une activité au point d’oublier ce qui nous entoure, on est proche de l’autohypnose sans s’en rendre compte, voilà. Cela veut dire qu’on se détache de l’environnement extérieur pour se plonger dans son vécu intérieur.

Nous entrons d’ailleurs spontanément en autohypnose plusieurs fois par jour, de manière tout à fait naturelle et sans le savoir.

Par exemple : lorsque nous effectuons une activité répétitive pendant un certain temps, et que notre esprit s’évade (activité sportive, la conduite sur l’autoroute ou même dans le train…).

Ou encore, lorsque nous relâchons notre attention au milieu d’un film, d’une lecture, ou d'autres activités qui demandent une concentration prolongée.

1- Les bienfaits de l’hypnose :

Elle fait appel à des processus de visualisation et de suggestions qui permettent de mieux gérer une situation qui s’agisse :

● Des douleurs.
● Anxiété.
● Trouble de sommeil.
● Troubles dépressifs.
● Stress post-traumatique.
● Elle peut être pratiquée au moment de l’accouchement ou enseignée pour gérer les migraines.
● Les problèmes de colère ou d’agressivité chez les adolescents.
● Elle peut être combinée aussi à une anesthésie locale pour les interventions chirurgicales mineures.
● Pour réduire les effets secondaires d’une anesthésie (nausées et vomissements).
● Le sentiment de rejet ou le manque de confiance en soi, qui prennent souvent leurs racines dans l’inconscient que pour une raison ou une autre, leur donne trop de place jusqu’à inhiber la personne.

Justement, cet outil de relaxation et de développement personnel permet d’interpeller son inconscient pour remettre les choses en ordre et se donner la possibilité de s’épanouir en somme et apporter un véritable bien être au quotidien.

Avant de vous parlez des étapes et aux astuces pour pratiquer une autohypnose, vous devez être au courant de quelques détails.

● Vous vous demandez sûrement combien, où et quand pratiquer l’autohypnose?

Elle exige simplement de s’installer dans un lieu calme, un endroit agréable, l’essentiel un coin où vous vous sentez bien et ne pas être dérangé (couper votre téléphone par exemple).

Ensuite, pour le moment c’est à vous de voir, quand vous faites vos séances. Vous choisissez votre moment; le matin ou avant de vous endormir le soir… Quant à la durée d’une séance, c’est très libre, quoique de préférence que vous ne dépassez pas les 30 minutes.

Cinq minutes ou vingt minutes; comme vous le sentez. L’important est plutôt d’instaurer une certaine régularité et poursuivre le travail.

● Conseils à suivre pour une bonne séances d’autohypnose :

Se familiariser avec la relaxation : L'autohypnose n'est autre qu'une technique de méditation avancée, Vous pratiquez régulièrement la relaxation ? Si tel n'est pas le cas; procédez par étapes ! Prenez le temps de vous familiariser avec ces techniques avant de vous lancer. 

Trouver votre objectif d'autohypnose: C’est le point central, comme on a déjà cité un peu plus haut, elle peut nous servir pour de nombreuses causes; alors fixer un seul que vous en souffrez pour le battre.

 Pour débuter, privilégiez un objectif simple et réaliste; plutôt qu'un changement de vie radical, puis prenez le temps de le définir clairement.

Les contraintes de l'autohypnose : Avant de vous lancer; soyez avertie ! Si l'autohypnose est un manuel de sérénité; le chemin n'en est pas moins long.

Avant de parvenir à altérer votre état de conscience et à l'autosuggestion, vous traverserez des échecs et des délais. Parfois; la séance n'aura d'autre effet que de vous détendre; elle demande de la patience.

Il vous faudra également accorder à vos séances fidélité et régularité, en phase d'apprentissage : vous devrez les répéter à intervalles réguliers; selon le même rituel et la même duré.

Ne faites votre séance d’autohypnose que lorsque vous n’avez rien d’urgent à réaliser dans un futur proche Maintenant que nous avons mis les points sur les i et les barres sur les t; on peut maintenant vous donner quelques astuces pour pratiquer une bonne séance d’autohypnose.

Il existe plusieurs techniques d’autohypnose; d’ailleurs si vous écrivez ce mot clé sur un moteur de recherche ce ne sont pas les résultats qui manquent; peut être vous l’aviez déjà remarqué en faisant vos recherches sur ce sujet.

La plus célèbre et la plus utilisée de toutes est l'auto hypnose éricksonienne; alors on va focus sur cette technique efficace.

● Les étapes de l’autohypnose :

Il faut savoir qu’elle est partagée sur 3 étapes.

Du moment que nous commençons à lâcher prise et perd le fil de nos pensées c’est qu’on est dans la première étape; c’est la transe en ayant recours à l’auto-induction.

Secondo, pratiquer l’autosuggestion; c’est de suggérer à notre cerveau de nouvelles informations pour venir modifier notre inconscient. Elle le suit; l’étape de la visualisation.

Sachant que ces deux dernières étapes fonctionnent ensemble.

Rassurez-vous il s’agira d’une séance de relaxation poussée et non pas de sommeil! durant laquelle on entre dans un état psychologique de grande détente au niveau des sensations; et atteignons un état de conscience modifiée avant de pratiquer l’autosuggestion.

1. Comment entrer en transe ?

Durant le transe nous avons l’impression de dormir sans vraiment dormir; de flotter dans un état agréable et de constater que notre esprit vagabonde avec légèreté. Notre conscient et notre inconscient se côtoient afin d’ améliorer notre vie.

Chaque transe ou forme de transe est tout à fait personnelle; il est vain et très contre-productif de la comparer.

Prenez simplement rendez-vous avec vous-même pour passer un beau moment privilégié et ressourçant. On va vous donner différents astuces pour passer à l’état de relaxation et chacun à une technique qui le convient parmi cette liste qui va suivre:

           La fixation:

C’est une technique très utilisée en yoga, fixez un point idéalement situé au-dessus de votre ligne d’horizon et focalisez votre attention sur ce point sans essayer de le décrire.

Vous allez ressentir que vos paupières deviennent lourdes et que vous avez envie de les fermer, résister quelques secondes, puis laissez-vous aller.

           L’escalier :

Fermez les yeux et commencez à imaginer devant vous un escalier et que vous êtes entrain de le descendre en toute sécurité en laissant votre main suivre une rampe imaginaire.

Visualisez 10 marches et comptez- les au fur et à mesure que vous les descendez, puis imaginez que vos paupières sont de plus en plus lourdes et que votre corps s’alourdit aussi marche après marche. Vous êtes à la 10ème marge; et c’est là que votre état de conscience est modifié.

            La goutte d’eau:

Commencez toujours par fermer vos yeux; puis respirez au rythme qui vous convient, en imaginant une jolie fleur et sur cette fleur une goutte d’eau. Vous contemplez cette goutte d’eau dans laquelle brille le soleil; et regardez attentivement les couleurs qui se reflètent sur elle.

Plus vous l’observez et plus vous sentirez une détente s’installer et envahir peu à peu votre corps.

           La sensation ou les sens :

Installez-vous confortablement sur un lit ou un fauteuil et posez vos mains à plat sur vos cuisses puis fermez les yeux. Ecoutez les différents bruits qui vous entourent; sentez le parfum que dégage une rose, la pâtisserie dans une boulangerie.

Imaginez un morceau de chocolat qui fond dans votre bouche; sentez-en le goût et la texture, évoquez un paysage que vous aimez. Passez ainsi plusieurs fois d’un sens à l’autre et la transe viendra d'elle-même.

           Le refuge :

Créez-vous un endroit que vous aimez et dans lequel vous vous sentez en sécurité; dans un état de bien-être et de confort, qu’il soit réel ou imaginaire.

Ce lieu n’appartient qu’à vous, c’est le monde de vos sensations intérieures; utilisez vos cinq sens pour en ressentir l’harmonie. Cette évocation permettra de vous décontracter et de vous mettre en transe.

           La respiration:

Installez-vous confortablement, au calme, sans risque d’être dérangé et commencez à respirer tranquillement par le nez, à votre rythme puis retenez votre souffle 2 ou 3 secondes, sans inconfort. Respirez plus profondément; de façon abdominale essentiellement et expirez lentement, toujours par le nez, en répétant intérieurement trois fois le mot « dort ».

Détendez-vous et répétez ceci jusqu'à cinq ou six fois. Vous allez sentir vos paupières lourdes et elle commence à se fermer. À ce stade, vous débutez votre voyage!

2. L’autosuggestion :

Commencez donc par définir votre objectif sans vous éparpiller. Il faut qu’il soit clair et précis : je veux combattre ma phobie, je veux sortir de mon stress; je veux mieux dormir, je veux avoir confiance en moi …etc.

On consacre une séance distincte à chacun de ces problèmes. Une fois le problème identifié, on s'adresse mentalement à son inconscient pour le guider vers la résolution de ce problème.

Ensuite, vous allez créer des phrases positives en lien avec votre objectif; évitez la négativité et les ordres imposés à vous-même. Par exemple; si vous souhaitez booster votre confiance en vous, dites “j’ai la capacité de réaliser mes rêves”, “j’ai du talent”, et vice versa.

Le cerveau a besoin d’entendre des messages positifs. Ensuite, pendant la transe, on répète ces phrases.

La visualisation :

Elle consiste à visualiser comme son nom l’indique d’ailleurs des scènes du quotidien sous un angle positif; ou bien des scènes totalement imagées qui vous ressourcent.

Vous pouvez vous imaginer en train de marcher dans la nature tout en vous répétant vos phrases d’autosuggestion. Ou bien, au contraire; vous pouvez être dans un décor que vous maîtrisez parfaitement, l’important est toujours de visualiser des éléments qui vous font du bien.

On revient sur l’exemple du manque de confiance en soi dans une période de chômage, il peut être utile de s'imaginer en poste dans une entreprise; par exemple en train de faire une présentation en réunion avec prestance, et de se voir applaudi par ses collaborateurs.

Si les mots guident l'inconscient, les images le marquent beaucoup plus profondément.

N’ayez crainte, vous allez sortir de l’état de conscience modifié en décidant dès le début de la séance de combien de temps vous avez besoin pour faire une bonne séance; 5 minutes 10 minutes…

Faite confiance en votre inconscient; il vous sortira de cet état dans le temps que vous aurez programmé, vous verrez c’est étonnant.

L’une des questions qui revient fréquemment est celle de savoir si l’on ne risque pas de faire des mauvais choix en prenant des orientations ou en se donnant des objectifs susceptibles; d’avoir des effets négatifs sur notre comportement et notre vie en général.

Rassurez-vous, votre inconscient veille; et il ne vous laissera pas modifier ses schémas au profit de nouveaux qui pourraient mettre en danger votre intégrité physique ou psychologique.

“ C’est une merveilleuse expérience que de pratiquer l’auto-hypnose chez soi.”


Tags


Vous pourrez aussi aimer

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Contactez nous :

Prénom*
Email*
Message
0 of 350
>

 Webconférence EXCLUSIVE Révèle ... 

Transformez durablement votre vie grâce à la MAITRISE de l'AUTOHYPNOSE

(Résultats dès la première séance)