L’hypnose pour soulager la douleur

I. La douleur chronique

La douleur chronique concerne 12 millions de personnes en France. Huit millions d’entre elles ne reçoivent pas de traitements adaptés. C’est la première cause d’invalidité après 45 ans. Les causes les plus fréquentes sont le mal de dos et les migraines.

Il y a de plus en plus de preuves médicales et scientifiques de l’efficacité des approches non médicamenteuses comme l’hypnose en complément d’une prise en charge médicale de la douleur chronique. On peut réaliser des actes de chirurgie sous hypnoanalgésie / hypnosédation. Les accouchements, la mise en place de la péridurale ainsi que la préparation à l’accouchement, peuvent bénéficier de l’hypnose. De plus en plus de dentistes utilisent l’hypnose lors des soins dentaires, chez les enfants comme chez les adultes.

La Haute Autorité de Santé a recommandé l’usage de l’hypnose, sur des arguments scientifiques, pour :

  • les douleurs de la colonne vertébrale et les douleurs articulaires (arthrose)
  • les migraines (l’autohypnose est particulièrement efficace)
  • la fibromyalgie
  • le syndrome de l’intestin irritable

II. Comment l’hypnose agit sur la douleur ?

En tant qu’état de conscience modifié, l’hypnose a 3 piliers principaux qui sont :

  • la focalisation de l’attention qui entraîne une absorption de la conscience ordinaire, puis une bascule en conscience hypnotique avec activation de l’imaginaire
  • la dissociation, un des mot clés de l’hypnose : le corps est ici, l’esprit est ailleurs
  • la suggestibilité est augmentée
  • il existe bien d’autres caractéristiques, dont des modifications subjectives du temps et des sensations, ce qui peut être très utile dans le domaine de la santé.

Quand on veut comprendre pourquoi l’hypnose est aussi efficace pour soulager la douleur, il est important de se souvenir que la douleur est une sensation (désagréable) ET une émotion. Toute douleur s’accompagne d’une émotion. L’hypnose va surtout agir sur cette composante émotionnelle afin de réduire le ressenti de la douleur au niveau du cerveau.

Milton Erickson (psychiatre américain, figure de l’hypnose moderne) a montré que la douleur pouvait être répartie en 3 tiers :

  • la douleur réelle (sensation douloureuse = nociception), au présent
  • la peur de la douleur donc douleur imaginée, anticipée (douleur du futur)
  • le souvenir de la douleur donc liée au passé

La douleur du présent est très souvent accessible à un traitement médical. On peut rassurer quelqu’un quant à la peur de la douleur, et l’hypnose est aussi remarquablement efficace sur les peurs. Et le souvenir de la douleur peut s’oublier, l’hypnose y parvient très bien.

Attention, les outils hypnotiques contre la douleur sont très puissants et très efficaces. Il faut de la pratique pour les manipuler. Ils peuvent être enseignés à tous, fonctionnant souvent dès la première séance : il s’agit de l’apprentissage de l’autohypnose pour soulager la douleur.

III. Les moyens les plus efficaces pour contrôler la douleur chronique par l’hypnose sont :

  • le lieu de sérénité (la « safe place »). Avec la dissociation, l’esprit peut se dissocier du corps où se trouve la douleur. Il va vivre une réalité alternative à la douleur dans un lieu très agréable (voyage, souvenir de vacances ou de l’enfance etc.).
  • les outils de communication hypnotique, avec soi ou avec les autres :
    • remplacer le verbe être par le verbe avoir (ex. si vous dites : « je suis migraineux », ce n’est pas exact. Vous êtes une personne normale qui a des migraines). Cela fait une différence considérable au niveau de l’inconscient. Il est très difficile de changer son identité, il est beaucoup plus facile de se débarrasser de quelque chose que l’on a.
    • utilisation du langage métaphorique (ex. : imaginer qu’on laisse diffuser une crème apaisante sur une zone douloureuse)
    • la réification (ou chosification). Cette technique consiste, par l’imagination, à transformer la douleur en objet symbolisant cette douleur et à modifier ensuite l’objet pour amener du confort. Il est possible de se séparer complètement de l’objet (qui représente la douleur) par la dissociation.

IV. Conclusions et perspectives

Au total, les bienfaits de l’hypnose pour contrôler la douleur sont considérables. Les résultats obtenus dans tous les domaines de la santé du corps et de l’esprit sont excellents. L’hypnose est recommandée officiellement dans le monde depuis les années 90 pour la prise en charge de la douleur.

L’apprentissage de l’autohypnose est de nature à autonomiser les personnes atteintes de douleurs chroniques (cliquez ici pour accéder à la référence du livre que j’ai écrit à ce sujet). J’ai formé à l’autohypnose des centaines de patients avec des douleurs invalidantes et cette pratique régulière a changé leur vie (cliquez ici pour vous former en ligne à l’autohypnose).

L’hypnose permet de penser la santé autrement.


Tags

auto-hypnose, Douleur


Vous pourrez aussi aimer

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Contactez nous :

Prénom*
Email*
Message
0 of 350
>

 Webconférence EXCLUSIVE Révèle ... 

Transformez durablement votre vie grâce à la MAITRISE de l'AUTOHYPNOSE

(Résultats dès la première séance)